Facebook
Instagram
Karen Tam

Textes

Démarche

Karen Tam articule son œuvre autour des enjeux définissant la représentation de l’Asie en Amérique et en Europe à travers l’art, la littérature, les médias et les biens de consommation. Elle s’interroge sur cet Orient légèrement déphasé, subtilement dénaturé : cet Orient fabriqué sur mesure pour le goût du marché occidental.

Au moyen de stratégies d’appropriation et de subversion, Tam reproduit méticuleusement des antiquités, des ornements, des découpages traditionnels chinois et des intérieurs typiques de restaurants chinois ou encore de salons d’opium. Pourtant, entre sa source d’inspiration originale et l’interprétation qu’elle en fait, l’artiste ménage une dissemblance subtile de laquelle émerge une critique lucide qui mobilise des problématiques culturelles et identitaires relatives au racisme ainsi qu’à la globalisation des échanges.

Non sans ironie, les sculptures et les installations de Tam s’approprient et magnifient l’esthétique de cette Chine fantasmée par et pour l’Occident par l’entremise de découpages dont l’iconographie traditionnelle est détournée, de miniatures en ivoire façonnées en savon Ivory, de porcelaines antiques faites de papier mâché et de lanternes décoratives en carton.

La superposition culturelle dont ces chinoiseries contemporaines témoignent refait surgir l’histoire des routes commerciales entre l’Occident et l’Orient; elle rappelle les politiques d’exclusion chinoise du gouvernement canadien; elle traite de la mise en image des cultures à travers leurs contacts et leurs stéréotypes; tout comme elle réactualise la question de l’authenticité en art actuel à la lumière des Cultural Studies.

Biographie

Karen Tam (n. 1977) vit et travaille entre Montréal, l’Angleterre et les États-Unis. Elle a obtenu un diplôme de maîtrise à la School of the Art Institute of Chicago ainsi qu’un doctorat au Centre for Cultural Studies de la Goldsmiths, University of London.

Le travail de Karen Tam a fait l’objet de plusieurs expositions individuelles, notamment au : Khyber Centre for the Arts (Halifax, N-É) (2003); Irish Museum of Modern Art (Dublin) (2004); MAI (Montréal, QC) (2004); Centre d’artistes Diagonale (Montréal, QC) (2006); Art Gallery of Southwestern Manitoba (Brandon, MB) (2006); Art Gallery of Greater Victoria (Victoria, C-B) (2007); CUE Arts Foundation (New York, NY) (2008); Southern Alberta Art Gallery (Lethbridge, AB) (2008); Robert Langen Gallery, Wilfred Laurier University (Waterloo, ON) (2011); de même qu’à l’Art Gallery of Windsor (Windsor, ON) (2016-2017). Ses œuvres ont également été présentées au sein de multiples expositions collectives au Canada, en Irlande, au Royaume-Uni, en Autriche, en Argentine, aux États-Unis et en Chine.

Karen Tam a réalisé de nombreuses résidences d’artistes au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, en Autriche, au Royaume-Uni ainsi qu’en Chine. Elle a été récipiendaire d’un grand nombre de bourses en recherche/création au fil de sa carrière et figurait sur la liste longue du prestigieux Prix Sobey pour les arts 2010. Les œuvres de l’artiste sont présentes au sein de collections privées au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni de même que dans la Collection de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Karen Tam est représentée par la Galerie Hugues Charbonneau à Montréal. www.karentam.ca