fbpx

Jean-Benoit Pouliot : Déplacements

Visitez l'exposition en ligne

Jean-Benoit Pouliot : Déplacements

Vernissage le mercredi 4 mars 2020 à 17h
en présence de l’artiste

 

La Galerie Hugues Charbonneau est heureuse d’accueillir Déplacements, la quatrième exposition personnelle de Jean-Benoit Pouliot en ses murs.

 

Jean-Benoit Pouliot, Déplacements, 2020
Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

 

Une exposition, plusieurs activations

Captivé par les enjeux liés à la réception de l’œuvre d’art à l’ère numérique, Jean-Benoit Pouliot présente un nouveau corpus dans lequel il numérise différents tableaux abstraits en effectuant une série de gestes et de manipulations venant créer des distorsions visuelles. Le titre Déplacements, renvoie à la gestuelle de l’artiste au moment de numériser les œuvres – tels des mouvements de rotation et de translation, pour ne nommer que ces exemples. Ici, ce n’est pas le tableau lui-même qui est rendu visible, mais seulement la médiatisation que l’artiste en a fait. Le résultat produit des glissements, des torsions, des glitchs et une pixellisation de la matière picturale.

 

Depuis quelques années, Jean-Benoit explore également de nouvelles avenues, davantage performatives, lui permettant de prolonger dans l’espace physique ses réflexions sur la médiatisation des œuvres. Ainsi, dans un deuxième temps, l’exposition comprend l’activation d’une série de près de deux cents tableaux. Tandis que, cordés au mur de la galerie, ces tableaux ne sont visibles que par leur tranche, l’artiste réalise, de soir, une pluralité d’actions leur permettant de prendre vie. Puisque ces différentes activations prennent place au moment où la galerie est fermée au public, elles sont documentées et rendues accessibles uniquement sur les réseaux sociaux. Pouliot aborde ce volet performatif à l’aune de deux thèmes centraux soit, dans un premier temps, « le tableau dans l’espace » et, dans un deuxième temps, « le tableau et le corps ». Dans un désir de constamment altérer les limites physiques de l’œuvre, ces activations permettent à l’artiste d’aller, une fois de plus, au-delà de la peinture elle-même.

 

Jean-Benoit Pouliot, Déplacements, 2020
Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

 

Démarche artistique

La pratique artistique de Jean-Benoit Pouliot s’articule autour d’enjeux formels liés à la composition, à la lecture et à la médiatisation de l’image en peinture. L’artiste s’intéresse à la surface peinte, en explorant les modalités de réception de l’œuvre d’art à l’ère numérique. Le travail de Jean-Benoit Pouliot témoigne de la manière dont l’omniprésence des écrans conditionne dorénavant l’expérience même des œuvres d’art. Abstraites, ses œuvres se présentent comme des superpositions de plans et de réseaux, dont les minces couches de matière additionnées suggèrent une profondeur et génèrent des espaces immatériels qui semblent s’étendre au-delà des limites physiques du tableau – lesquelles sont altérées et transgressées.

 

Jean-Benoit Pouliot, Activations No1, No2 et No3, 2020
Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

 

Biographie

Autodidacte, Jean-Benoit Pouliot (n. 1975) amorce sa carrière artistique au début des années 2000 par l’entremise de la gravure. De 2004 à 2008, il œuvre au sein du duo de performance L’œil de verre qui utilise la lumière comme matière première et collabore avec divers acteurs de la scène musicale actuelle. La peinture acquiert une place centrale dans sa pratique à compter de 2008 et depuis, Pouliot a pris part à plusieurs expositions collectives au Québec et à New York. Son travail a fait l’objet d’expositions individuelles, notamment à la Galerie Hugues Charbonneau (2017, 2014 et 2012), à la Galerie d’art d’Outremont (2011) et au siège social du Cirque du Soleil (2006). Parmi ses expositions collectives, on retrouve notamment « Grâce au dessin », présentée à la Nan Rae Gallery (Woodbury University, Burbank, Californie). Pouliot a également participé à la manifestation d’art public Aires libres à Montréal (2014), à l’événement Peinture Extrême à Montréal (2013 et 2010), ainsi qu’au Mois Multi 10 : festival international d’arts multidisciplinaires et numériques à Québec (2009). Ses œuvres sont présentes au sein de nombreuses collections privées et institutionnelles : Musée national des beaux-arts du Québec, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Loto-Québec, Banque Nationale, Banque de Montréal, Banque TD, Mouvement Desjardins, BLG et Collection du Cirque du Soleil, entre autres. Jean-Benoit Pouliot vit et travaille à Montréal.

 

Jean-Benoit Pouliot, Déplacements, 2020
Vue d’installation (99 tableaux)
Installation view (99 paintings)
Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada