Facebook
Instagram
Été 2017

Situation #4 : Maria Hupfield : KA-POW!

Exposition de l’œuvre publique KA-POW! au Square Victoria

Dans le cadre de la Promenade Fleuve-Montagne, un projet de legs du 375e anniversaire de Montréal #PromenadeFM.

Maria Hupfield
KA-POW!, 2017
Sculpture publique
Public sculpture
(Photo: Sébastien Roy, DHC\ART)

KA-POW!

Le mot KA-POW! évoque l’action, la force, le mouvement, le souffle et le son. L’installation KA-POW! est composée de deux bancs fixés au terrain du parc du Square Victoria. Les banquettes, l’une à la forme d’éclair, et l’autre d’étoile rappelant celle des motifs des couvertures traditionnelles et d’une bulle de texte, ont été réfléchies par l’artiste tel un acte d’union entre l’espace public et l’environnement naturel de l’homme. Disposés sur différents niveaux depuis le sol, les sièges de bois supportent le public sous l’auvent que forme le feuillage des arbres avoisinants. Au regard de ce mandat et des spécificités liées à ce site, l’artiste de performance Maria Hupfield, actuellement basée à Brooklyn, utilise la puissance d’attraction naturelle de l’arbre en tant qu’intersection favorisant les rencontres sociales. KA-POW! s’inscrit dans le Sentier de résilience défini par la commissaire Cheryl Sim, en partenariat avec le Centre Phi et DHC/ART, au cœur de la Promenade Fleuve-Montagne.

Maria Hupfield
KA-POW!, 2017
Sculpture publique
Public sculpture
(Photo: Sébastien Roy, DHC\ART)

 

Maria Hupfield
La production artistique de Hupfield se déploie notamment à travers la performance en direct. Dans le cadre de sa pratique, elle conçoit des actions et des objets qui fonctionnent comme des agents de médiation entre le corps et l’environnement naturel ou urbain. L’artiste est particulièrement engagée dans les approches concernant l’intersectionnalité, le féminisme indigène, la race, le genre et les classes sociales. Hupfield est membre de la Première Nation Anishinaabe à Wasauksing en Ontario. Sa plus récente exposition solo itinérante intitulée The One Who Keeps On Giving marque l’ouverture du trentième anniversaire de la galerie Power Plant à Toronto. Diplômée du programme AIM au Bronx Museum, l’artiste est également récipiendaire de la bourse de la Fondation Joan Mitchell. Mentionnons aussi sa participation aux Biennales BRIC et SITE à Santa Fe, si bien que ses expositions à la James Gallery, au musée du Bronx, chez Vox Populi ainsi qu’au Panoply Performance Laboratory. Hupfield faisait aussi partie de l’exposition de groupe Beat Nation. Art, Hip Hop and Aboriginal Culture (2012-2014) présentée à la Vancouver Art Gallery, la Power Plant Contemporary Art Gallery ainsi qu’au Musée d’art contemporain de Montréal.

Save

What's this?

You are currently reading Situation #4 : Maria Hupfield : KA-POW! at Galerie Hugues Charbonneau.

meta