Facebook
Instagram

Recomposer la ville — Spaces for Agency

janvier 12th, 2017 § 0 comments § permalink

Isabelle Hayeur

Maria Hupfield

David Lafrance

Alain Paiement

Recomposer la ville / Spaces for Agency, 2017 Isabelle Hayeur, Maria Hupfield, David Lafrance, Alain Paiement Vue d'exposition Installation view

Recomposer la ville / Spaces for Agency, 2017
Isabelle Hayeur, Maria Hupfield, David Lafrance, Alain Paiement
Vue d’exposition
Installation view

Recomposer la ville / Spaces for Agency, 2017 Isabelle Hayeur, Maria Hupfield, David Lafrance, Alain Paiement Vue d'exposition Installation view

Recomposer la ville / Spaces for Agency, 2017
Isabelle Hayeur, Maria Hupfield, David Lafrance, Alain Paiement
Vue d’exposition
Installation view

La Galerie Hugues Charbonneau est heureuse de lancer l’année 2017 avec une exposition collective qui réunit Isabelle Hayeur, Maria Hupfield, David Lafrance et Alain Paiement. Recomposer la ville / Spaces for Agency souhaite interroger les notions de « public » et de « collectif » dans l’espace urbain. Elle se veut une occasion de réfléchir de manière critique et différente sur les célébrations qui entourent le 375e anniversaire de Montréal.

Isabelle Hayeur Day Trading (série Nuits américaines), 2006 Jet d’encre sur papier polyester, monté sur aluminium avec traitement UV Ink jet prin on polyester mounted on aluminium with UV traitement Édition 5/5 109 x 165 cm (43

Isabelle Hayeur
Day Trading (série Nuits américaines), 2006
Jet d’encre sur papier polyester, monté sur aluminium avec traitement UV
Ink jet prin on polyester mounted on aluminium with UV traitement
Édition 5/5
109 x 165 cm (43″ x 65″)

Isabelle Hayeur, Pulse, 2015 Vidéo HD, couleur, stéréo Video, HD, color, stereo Édition 3 3 minutes

Isabelle Hayeur,
Pulse, 2015
Vidéo HD, couleur, stéréo
Video, HD, color, stereo
Édition 3
3 minutes

Sans être exclusifs à notre métropole, nos questionnements englobent : l’occupation de la ville et du territoire urbain; les pouvoirs en place; les stratégies citoyennes de résistance et d’engagement; les implications du vivre ensemble – voire de sa possibilité dans certains contextes politiques actuels. Les œuvres se présentent selon deux axes où, d’un côté, les artistes réimaginent la topographie de la ville et où, de l’autre, ils et elles invitent à penser de quelles façons l’on peut se réapproprier culturellement et socialement son environnement. Ces axes qui s’entrecroisent dans la galerie permettent peut-être d’apercevoir le potentiel politique que les œuvres et les lieux de l’art peuvent signifier dans leurs communautés immédiates.

Maria Hupfield Survival and Other Acts of Defiance, 2011 Installation video et ruban adhésif en aluminium au sol en forme de

Maria Hupfield
Survival and Other Acts of Defiance, 2011
Installation video et ruban adhésif en aluminium au sol en forme de “X”
Video installation with silver “X” on floor made of aluminium tape
Édition 3
2,4 x 1,2 x 1,2 x m (8’ x 4’ x 4’)

Isabelle Hayeur propose deux œuvres composites. La photographie Day Trading (2006) montre le chantier d’un édifice à la fonction ambiguë et, en fait, factice puisqu’il est entièrement obtenu par manipulation digitale. La vidéo Pulse (2015), inspirée par la grève étudiante du printemps 2015 à Montréal et les luttes sociales qui s’y rattachent,rassemble une myriade d’images trouvées ou captées par l’artiste qui y dénonce les mesures d’austérité néolibérales et l’effritement des libertés politiques. Maria Hupfield, quant à elle, expose la video Survival and Other Acts of Defiance (2011) dans laquelle elle apparaît sautant sur place, en boucle, infiniment. Renforcée par le son des grelots en étain qui ornent ses bottes, elle y affirme fortement sa présence de femme autochtone en constante (re)négociation avec son environnement. Au sol, un large X métallique invite les visiteuses et visiteurs à se joindre à elle.

David Lafrance Place publique 1, 2015-2016 Bois et peinture acrylique Wood and acrylic paint 13 x 20 x 23 cm (5’’x 8’’ x 9’’)

David Lafrance
Place publique 1, 2015-2016
Bois et peinture acrylique
Wood and acrylic paint
13 x 20 x 23 cm (5’’x 8’’ x 9’’)

David Lafrance Place publique 4, 2015-2016 Bois et peinture acrylique Wood and acrylic paint  15 x 20 x 33 cm (6’’x 8’’ x 13’’)

David Lafrance
Place publique 4, 2015-2016
Bois et peinture acrylique
Wood and acrylic paint
15 x 20 x 33 cm (6’’x 8’’ x 13’’)

David Lafrance présente des sculptures de bois polychromes issues de sa série Places publiques (2016). Ces projets d’urbanisme imaginaires suggèrent une envergure et un éclat qui se voient paradoxalement troublés par de ternes éclaboussures ou par l’apposition de croquis botaniques disproportionnés sur leur surface. Enfin, Alain Paiement nous offre une nouvelle œuvre photographique de grand format, Voisinage contextuel (2016), dans laquelle il fait abstraction de la carte fonctionnelle de Montréal et réduit le macro au micro. Il suspend le rapport pratique à l’espace de la ville pour plutôt la recomposer selon les humains qui l’habitent et l’animent collectivement au quotidien.

Alain Paiement Voisinage contextuel, 2016 Impression numérique sur papier coton archive Digital print on archival cotton paper Image : 142 x 213 cm (55,9” x 83,9”)  Papier_paper : 152 x 223 cm (60” x 88”)

Alain Paiement
Voisinage contextuel, 2016
Impression numérique sur papier coton archive
Digital print on archival cotton paper
Image : 142 x 213 cm (55,9” x 83,9”)
Papier_paper : 152 x 223 cm (60” x 88”)

L’image signée – Benoit Aquin, Alain Paiement, Jonathan Plante, Chloe Lum & Yannick Desranleau (Séripop)

août 27th, 2015 § 0 comments § permalink

Cocktail d’ouverture le 12 octobre de 15 h à 17 h en présence des artistes

Benoit Aquin Coq  No 5 (série L’agriculture au Québec), Rooster No 5 (Agriculture in Québec) 2014 Impression numérique à pigments de qualité archive Archival digital pigment print Édition 5 : 81 x 122 cm (32

Benoit Aquin
Coq No 5 (série L’agriculture au Québec), Rooster No 5 (Agriculture in Québec)
2014
Impression numérique à pigments de qualité archive
Archival digital pigment print
Édition 5 : 81 x 122 cm (32″ x 48″)
Édition 5 : 101 x 152 cm (40″ x 60″)

La Galerie Hugues Charbonneau amorce sa nouvelle saison avec une exposition en réponse au Mois de la Photo à Montréal 2015 dont le thème est la post-photographie. L’image signée rassemble les artistes Benoit Aquin, Alain Paiement, Jonathan Plante et le collectif Seripop (Chloe Lum & Yannick Desranleau) dans une exposition dont les œuvres affirment, chacune par des moyens distincts, la présence et le rôle de l’auteur dans l’image.

Alain Paiement, Pluriels, 2015 Impression jet d’encre sur polyester Ink jet prin on polyester 248 x 312 cm (98 ‘’ x 123 3/4 ‘’)

Alain Paiement, Pluriels, 2015
Impression jet d’encre sur polyester
Ink jet prin on polyester 248 x 312 cm (98 ‘’ x 123 3/4 ‘’)

La post-photographie est un état de la photographie contemporaine qui serait caractérisé par l’accessibilité aux nouvelles technologies ainsi que par la multiplication des plateformes Web ou des applications numériques permettant le partage d’images en réseaux. Pensons à Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, etc., autant d’outils de création et de diffusion qui bousculent l’originalité et l’intégrité de l’œuvre photographique en art contemporain. Le Mois de la Photo propose une sélection d’artistes qui façonnent le canon esthétique que semblent imposer ces nouveaux outils.

Jonathan Plante, Microcinéma, 2015 Peinture acrylique sur  feuilles lenticulaires Acrylic paint on lenticular sheets 244 x 366 cm (96

Jonathan Plante, Microcinéma, 2015
Peinture acrylique sur feuilles lenticulaires
Acrylic paint on lenticular sheets
244 x 366 cm (96″ x 144″)

La Galerie Hugues Charbonneau invite à considérer la question sous un autre angle : l’effacement de l’auteur et la mise en danger de l’art qu’entraînerait cette condition post-photographique y sont renversés. L’exposition L’image signée réunie des œuvres qui, au contraire, donnent à voir la « main » des artistes attestant de la fabrication de l’image. Chacune d’entre elles interroge les limites de la photographie et, ce faisant, affirme son ancrage dans l’art actuel à la lumière de notre nouvelle relation aux images. Benoit Aquin trahit sa présence par l’usage d’un puissant flash; Alain Paiement compose un vertigineux ensemble d’images sphériques; Jonathan Plante trompe l’œil en peignant l’image en mouvement; et Seripop déconstruit la bidimensionnalité de la photographie en sculpture.

Toutes et tous, ils signent l’image, une image qui fait encore le pari de son unicité malgré la prolifération photographique actuelle.

Yannick Desranleau et Chloe Lum (SÉRIPOP), Big Sack I, 2015 Jet d’encre sur banière de vinyle, acier et techniques mixtes Inkjet on banner vinyl, steel, mixed media 228 x 294 x 76 cm (89 3/4 ‘’ x 115, 3/4 ‘’x 30 ‘’)

Yannick Desranleau et Chloe Lum (SÉRIPOP), Big Sack I, 2015
Jet d’encre sur banière de vinyle, acier et techniques mixtes
Inkjet on banner vinyl, steel, mixed media
228 x 294 x 76 cm (89 3/4 ‘’ x 115, 3/4 ‘’x 30 ‘’)

Vues de l’exposition :

L'image signée (exposition_exhibition), 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada.

L’image signée (exposition_exhibition), 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada.

L'image signée (exposition_exhibition), 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada.

L’image signée (exposition_exhibition), 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada.

L'image signée (exposition_exhibition), 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada.

L’image signée (exposition_exhibition), 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada.

Alain Paiement : Instantanés, peut-être

février 24th, 2015 § 0 comments § permalink

Alain Paiement Fatras, 2015 Transfert sur aluminium Transfer on aluminium Éd. 2 296 x 383 cm (116 1/2” x 150 3/4”)

Alain Paiement
Fatras, 2015
Transfert sur aluminium
Transfer on aluminium
Éd. 2
296 x 383 cm (116 1/2” x 150 3/4”)

Vernissage le 14 mars de 15 h à 17 h en présence de l’artiste

Instantanés, peut-être

Dans le cadre du deuxième volet de son projet solo 2014-2015 à la Galerie Hugues Charbonneau, Alain Paiement puise directement dans l’imposante banque de photographies que représente l’ensemble des clichés qu’il a captés au fil de ses trente années de carrière, mais qui, à ce jour, n’avaient presque jamais été exploitées.

L’artiste note : « En fait, j’ai toujours “pris” des photos. Les sujets photogéniques sont trouvés partout où je suis passé. Il y en a des centaines. Ils sont captés instantanément, la plupart du temps avec l’appareil à la main, sans trépied. »

Alain Paiement Images en limbes, 2015 Impression numérique sur papier archive Digital print on archival paper Éd. 5 111 x 179 cm (43 3/4” x 70 1/2”)

Alain Paiement
Images en limbes, 2015
Impression numérique sur papier archive
Digital print on archival paper
Éd. 5
111 x 179 cm (43 3/4” x 70 1/2”)

Alain Paiement redéfinit la temporalité de ces snapshots, ce terme suggérant habituellement une spontanéité ou du moins une saisie non préméditée, immédiate, que l’on opposerait à l’idée de mise en scène et de construction préparée. Pourtant, par des procédés rigoureux de manipulation technique de l’image, chacune des œuvres issues de ce nouveau corpus combine plusieurs prises de vue. On y découvre ainsi des images à réalités multiples, des « images d’images », obtenues par surimpressions, juxtapositions, collages et autres formes d’imbrication de moments.

Cette série concrétise un nouveau chantier dans l’œuvre d’Alain Paiement : elle assoit véritablement ses préoccupations grandissantes pour la notion de « temps » en faisant se croiser différentes temporalités à même le processus de création (photographies anciennes vs manipulations récentes). Ces œuvres ouvrent un riche espace de réflexion sur l’instantanéité qui caractérise le régime culturel actuel ou encore sur le présentisme qui marque peut-être la relation au passé et au futur de la société contemporaine.

Alain Paiement Watch, Second, 2015 Impression numérique sur papier archive Digital print on archival paper Éd. 5 75 x 75 cm (29 1/2” x 29 1/2”)

Alain Paiement
Watch, Second, 2015
Impression numérique sur papier archive
Digital print on archival paper
Éd. 5
75 x 75 cm (29 1/2” x 29 1/2”)

Alain Paiement

Figure phare de la photographie contemporaine au Canada, Alain Paiement traduit en images ses recherches sur les possibilités de déploiement de ce médium à travers l’espace et le temps. Ses installations et séries photographiques ainsi que son travail vidéo explorent le potentiel que recèlent des jeux de perspectives, de télescopage et de balayage pour sonder la relation entre le sujet percevant et son environnement en constante redéfinition.

Le travail d’Alain Paiement a fait l’objet de nombreuses expositions à travers le Canada et les États-Unis en plus d’être présenté en Europe, en Amérique latine et en Asie depuis les années 1980. Alain Paiement a reçu plusieurs prix en photo contemporaine et a réalisé de nombreuses œuvres d’art public au Québec, dont la monumentale Tessellations sans fin (2012) dans les halls du Centre de recherche du CHUM à Montréal. Il figure au sein de collections institutionnelles et privées majeures au Canada, aux États-Unis, en Espagne et en Belgique.

Alain Paiement, Lampes-particules, 2015 Impression numérique sur papier archive Digital print on archival paper Éd. 5 100 x 100 cm (39” x 39”)

Alain Paiement,
Lampes-particules, 2015
Impression numérique sur papier archive
Digital print on archival paper
Éd. 5
100 x 100 cm (39” x 39”)

Alain Paiement Instantanés, peut-être (exposition solo) Instants, Maybe (solo exhibition) 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement
Instantanés, peut-être (exposition solo)
Instants, Maybe (solo exhibition)
2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement Instantanés, peut être (exposition solo) Instants, Maybe (solo exhibition) 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement
Instantanés, peut être (exposition solo)
Instants, Maybe (solo exhibition)
2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement Instantanés, peut être (exposition solo) Instants, Maybe (solo exhibition) 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement
Instantanés, peut être (exposition solo)
Instants, Maybe (solo exhibition)
2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement : Irréversibles

novembre 7th, 2014 § 0 comments § permalink

Alain Paiement, Irréversibles (vue d'installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d’installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Figure phare de la photographie contemporaine au Canada, Alain Paiement traduit en images, depuis près de trente ans, ses recherches sur les possibilités de déploiement de ce médium à travers l’espace et le temps. Au fil de sa carrière, il s’est entre autres intéressé à la représentation du monde en mouvement à une échelle « micro », par l’entremise de vue aérienne (mappings) cartographiant des architectures, et à une échelle « macro » en représentant les révolutions des astres solaires et lunaires.

Alain Paiement, Irréversibles (vue d'installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d’installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Son attention se tourne cette fois vers les profondeurs océaniques pour capter en vidéo l’hypnotique ballet des méduses lunes ou des morceaux de glace à la dérive sur le fleuve Saint-Laurent. Alain Paiement réitère ici les procédés rigoureux qui caractérisent sa démarche et joue avec la construction de l’image telle que perçue par le visiteur. Il réanime des plans fixes ou multiplie les points de vue sur un même sujet puis juxtapose ces représentations, mais en altère la symétrie, la synchronie, le mouvement et la symbolique.

Les images manipulées émergent ainsi sur fonds noirs, indiciblement entre photographies et images en mouvement, brouillant notre perception du temps qui semble ici distendu, déstructuré.

Cette importante exposition individuelle d’Alain Paiement se déploiera en deux volets, dont le second sera dévoilé en 2015.

L’artiste remercie Guilhem Molinier et le Fond de recherche du Québec – Société et culture.

Alain Paiement, Irréversibles (vue d'installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d’installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Le travail d’Alain Paiement a fait l’objet de nombreuses expositions à travers le Canada et les États-Unis en plus d’être présenté en Europe, en Amérique latine et en Asie depuis les années 1980. Alain Paiement a reçu plusieurs prix en photo contemporaine et a réalisé de nombreuses œuvres d’art public au Québec, dont celle du nouveau CHUM à Montréal (2013). Il figure au sein de collections institutionnelles et privées majeures au Canada, aux États-Unis, en Espagne et en Belgique.

Alain Paiement Start, End, Here 2012 Épreuve numérique à pigments qualité archive Archival digital pigment print

Alain Paiement
Start, End, Here
2012
Épreuve numérique à pigments qualité archive
Archival digital pigment print

FEATURE Toronto 2014

octobre 20th, 2014 § 0 comments § permalink

Tammi Campbell Pre Post-Painterly (Notched-V series #16, After Stella), 2014 Acrylique sur carton musée Acrylic on museum board 121 x 121 cm (140 cm diagonale_diagonal)  47 5/8” x 47 5/8” (55” diagonale_diagonal)

Tammi Campbell
Pre Post-Painterly (Notched-V series #16, After Stella), 2014
Acrylique sur carton musée
Acrylic on museum board
121 x 121 cm (140 cm diagonale_diagonal)
47 5/8” x 47 5/8” (55” diagonale_diagonal)

Trevor Gould Pierrot, 2014 Aquarelle Watercolour 61 x 46 cm (24’’ x 18’’)

Trevor Gould
Pierrot, 2014
Aquarelle
Watercolour
61 x 46 cm (24’’ x 18’’)

Alain Paiement Cadran 3, 2014 Épreuve numérique aux pigments Digital pigment print Éd. 5 + 1ÉA_AP image 30

Alain Paiement
Cadran 3, 2014
Épreuve numérique aux pigments
Digital pigment print
Éd. 5 + 1ÉA_AP
image 30″ x 30″ (papier_paper 36″ x 36″)

Feature_Postcard

ÉCHO I : Benoit Aquin, Tammi Campbell, Alain Paiement, Jonathan Plante, Jean-Benoit Pouliot, Séripop, Ève K. Tremblay et Julie Trudel

avril 6th, 2014 § 0 comments § permalink

Écho 1, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal (photo : Éliane Excoffier)

Écho 1, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal (photo : Éliane Excoffier)

Écho 1, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal (photo : Éliane Excoffier)

Écho 1, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal (photo : Éliane Excoffier)

Écho 1, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal (photo : Éliane Excoffier)

Écho 1, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal (photo : Éliane Excoffier)

Alain Paiement Cadran 3, 2014 épreuve numérique aux pigments digital pigment print éd. 5,  image 30

Alain Paiement
Cadran 3, 2014
épreuve numérique aux pigments
digital pigment print
éd. 5,
image 30″ x 30″ (papier_paper 36″ x 36″)

Alain Paiement Cadran 2, 2014 épreuve numérique aux pigments digital pigment print éd. 5, image 30″ x 30″ (papier_paper 36″ x 36″)

Alain Paiement
Cadran 2, 2014
épreuve numérique aux pigments
digital pigment print
éd. 5,
image 30″ x 30″ (papier_paper 36″ x 36″)

Ève k. Tremblay, Clair Obscur dans l'atelier de mon père #2 (prisme et rideau de douche), 2013, épreuve numérique, archival digital print, 20

Ève k. Tremblay, Clair Obscur dans l’atelier de mon père #2 (prisme et rideau de douche), 2013, épreuve numérique, archival digital print, 20″ x 14″, Ed 5 +2AP (+ Ed 5 + 2AP, 50″ x 33″)

Ève K. Tremblay Clair Obscur dans l'atelier de mon père #2 (prisme sur vase), 1996 (imprimé_printed 2013) épreuve numérique archival digital print 20

Ève K. Tremblay
Clair Obscur dans l’atelier de mon père #2 (prisme sur vase), 1996 (imprimé_printed 2013)
épreuve numérique
archival digital print
20″ x 14″, Ed 5 +2AP
(+ 50″ x 33″, Ed 5 + 2AP)

Jean-Benoit Pouliot, Sans titre, 2014 acrylic sur toile acrylic on canvas 67

Jean-Benoit Pouliot, Sans titre, 2014
acrylic sur toile
acrylic on canvas
67″ x 52″

Jonathan Plante Volonté, accident et désir, 2013  peinture acrylique sur plastique lenticulaire acrylic paint on lenticular plastic 36 ½” x 23 ¾” (93 x 60 cm)

Jonathan Plante
Volonté, accident et désir, 2013
peinture acrylique sur plastique lenticulaire
acrylic paint on lenticular plastic
36 ½” x 23 ¾” (93 x 60 cm)

Julie Trudel Déploiement BNN 2014 Gesso et acrylique sur MDF, marouflé sur contreplaqué  Gesso and acrylic on MDF mounted on plywood 60 x 74 cm (24” x 29”)

Julie Trudel
Déploiement BNN
2014
gesso et acrylique sur MDF, marouflé sur contreplaqué
gesso and acrylic on MDF mounted on plywood
60 x 74 cm (24” x 29”)

Benoit Aquin Lac-Mégantic, 2013 impression numérique à pigments qualité archive  archival pigment print Éd. 7,  32

Benoit Aquin
Lac-Mégantic, 2013
impression numérique à pigments qualité archive
archival pigment print
Éd. 7, 32″ x 48″
Éd. 5, 40″ x 60″

Tammi Campbell, What You See Is What You See (After Stella), 2014 acrylique sur carton musée,  acrylic on museum board  121.92 x 121.92 cm (48” x 48”)

Tammi Campbell, What You See Is What You See (After Stella), 2014
acrylique sur carton musée,
acrylic on museum board
121.92 x 121.92 cm (48” x 48”)

Tammi Campbell, Paper series, 2014 acrylique sur carton musée acrylic on museum board 39 x 33 cm (15.5” x 13”)

Tammi Campbell, Paper series, 2014
acrylique sur carton musée
acrylic on museum board
39 x 33 cm (15.5” x 13”)

Séripop (Chloe Lum and Yannick Desranleau) Riffed an Utterance, 2014 Papier sérigraphié, caoutchouc, palettes, MDF, Formica, Tyvek, polyéthylène Screenprinted paper, rubber, palettes, MDF, Formica, Tyvek, polyethylene Dimensions variables _ Variable dimensions  777 x 226 x 81 cm (306” x 89” x 32”)

Séripop (Chloe Lum and Yannick Desranleau)
Riffed an Utterance, 2014
Papier sérigraphié, caoutchouc, palettes, MDF, Formica, Tyvek, polyéthylène
Screenprinted paper, rubber, palettes, MDF, Formica, Tyvek, polyethylene
Dimensions variables _ Variable dimensions
777 x 226 x 81 cm (306” x 89” x 32”)

Art Toronto 2013 : Kiosque #1214

octobre 17th, 2013 § 0 comments § permalink

Metro Toronto Convention Centre

Benoit Aquin, La motocyclette, Mongolie Intérieure (Le Dust Bowl chinois), 2006, impression digitale, digital print, éd 5/7, 32

Benoit Aquin, La motocyclette, Mongolie Intérieure (Le Dust Bowl chinois), 2006, impression digitale, digital print, éd 5/7, 32″ x 48″

Marie-Claude Bouthilier, Mégalithe 06, 2013, carbone et acrylique sur toile, carbon and acrylic on canvas, 60

Marie-Claude Bouthilier, Mégalithe 06, 2013, carbone et acrylique sur toile, carbon and acrylic on canvas, 60″ x 48″

 Tammi Campbell, What You See Is What You See (after Stella 01), 2013, acrylic sur carton musée, acrylic on museum board, 40


Tammi Campbell, What You See Is What You See (after Stella 01), 2013, acrylic sur carton musée, acrylic on museum board, 40″ x 56″

Trevor Gould, Philosophies Self Image (in the style of Gabriel von Max), aquarelle, watercolor, 24

Trevor Gould, Philosophies Self Image (in the style of Gabriel von Max), aquarelle, watercolor, 24″ x 18″ ch/ea

Alain Paiement, Cadran, 2013, Impression numérique sur dibond, Digital print on dibond, éd 5, image: 30'' x 30'', papier: 35'' x 35'' (ch/ea)

Alain Paiement, Cadran, 2013, Impression numérique sur dibond, Digital print on dibond, éd 5, image: 30” x 30”, papier: 35” x 35” (ch/ea)

Jean-Benoît Pouliot, Sans titre 2013g, 2013,  acrylique sur toile, acrylic on canva, 48

Jean-Benoît Pouliot, Sans titre 2013g, 2013, acrylique sur toile, acrylic on canva, 48″ x 36″

Séripop, Sans Titre (Deux Têtes Noires), 2011-2012, sérigraphie sur papier, silkscreen on paper, éd 25, 18

Séripop, Sans Titre (Deux Têtes Noires), 2011-2012, sérigraphie sur papier, silkscreen on paper, éd 25, 18″ x 23,5″

̀ve K. Tremblay Study for Dancing Books (Triumph Over The Fear of Collapse -­‐ Spine #3, 4 and 6), 2011 c­‐print, edition of 5, 15

̀Ève K. Tremblay
Study for Dancing Books (Triumph Over The Fear of Collapse -­‐ Spine #3, 4 and 6), 2011
c­‐print, edition of 5, 15″ x 15″ each

Julie Trudel, Croisements (T123F123M), 2013, acrylique sur contreplaqué, acrylic on panel, 32

Julie Trudel, Croisements (T123F123M), 2013, acrylique sur contreplaqué, acrylic on panel, 32″ x 40″

> SITE INTERNET DE LA FOIRE

Foire Papier 13

avril 26th, 2013 § Commentaires fermés sur Foire Papier 13 § permalink

Du 26 au 28 avril 2013
(soirée d’ouverture VIP le jeudi 25 avril)
À l’angle des rues De Bleury et Sainte-Catherine
www.papiermontreal.com

Benoit Aquin, La motocyclette, Mongolie Intérieure (Le Dust Bowl chinois), 2006, impression digitale, digital print, éd 7, 32

Benoit Aquin, La motocyclette, Mongolie Intérieure (Le Dust Bowl chinois), 2006, impression digitale, digital print, éd 7, 32″ x 48″ (+ éd 5, 40″ x 60″)

Marie-Claude Bouthillier, Grand bleu «mcb», 2003,  encaustique et encre sur papier, encaustic and ink on paper, 98 1/2

Marie-Claude Bouthillier, Grand bleu «mcb», 2003, encaustique et encre sur papier, encaustic and ink on paper, 98 1/2″ x 48″

Tammi Campbell, from Circle Tape series (april 2012 B), 2012, acrylique sur carton musée, acrylic on museum board, 38

Tammi Campbell, from Circle Tape series (april 2012 B), 2012, acrylique sur carton musée, acrylic on museum board, 38″ x 32″

Michael Flomen, Genesis 6, 2009, photogramme unique, unique photogram, 24

Michael Flomen, Genesis 6, 2009, photogramme unique, unique photogram, 24″ x 20″

Trevor Gould, God's Window (diptyque), 2012, aquarelle et chrome sur papier, watercolor and chrome on paper, 20

Trevor Gould, God’s Window (diptyque), 2012, aquarelle et chrome sur papier, watercolor and chrome on paper, 20″ x 14″ ch/ea

David Lafrance, Concert en plein air 04, 2012, crayon et encre sur papier, pencil and ink on paper, 11

David Lafrance, Concert en plein air 04, 2012, crayon et encre sur papier, pencil and ink on paper, 11″ x 15″

Alain Paiement, Doubles lunes, (stéréoscopies asynchrones), 2012 épreuve digitale sur papier hahnemüller photo rag baryta monté sur alupanel digital print on hahnemüller photo rag baryta paper mounted on alupanel, éd 5, 18

Alain Paiement, Doubles lunes, (stéréoscopies asynchrones), 2012 épreuve digitale sur papier hahnemüller photo rag baryta monté sur alupanel digital print on hahnemüller photo rag baryta paper mounted on alupanel, éd 5, 18″ x 18″

Joyce Pensato, Porky (from the Wanted series), 2003, peinture émail sur papier, enamel paint on paper, 17

Joyce Pensato, Porky (from the Wanted series), 2003, peinture émail sur papier, enamel paint on paper, 17″ x 14 1/4″

Jean-Benoit Pouliot, Sans titre (scaccato) 2013, acrylique et crayon sur papier mylar, acrylic and pencil on mylar paper, 50

Jean-Benoit Pouliot, Sans titre (scaccato) 2013, acrylique et crayon sur papier mylar, acrylic and pencil on mylar paper, 50″ x 36″

Séripop, Sans titre (Deux têtes noires), 2011-2012, sérigraphie sur papier, silkscreen on paper, éd 25, 18

Séripop, Sans titre (Deux têtes noires), 2011-2012, sérigraphie sur papier, silkscreen on paper, éd 25, 18″ x 23,5″

Ève K. Tremblay,

Ève K. Tremblay, “Études pour Dancing Books (Triumph Over The Fear of Collapse – Spine #2), 2011, érpeuve chromogène, c-print, éd 5, 15″ x 15”

Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement

avril 13th, 2013 § Commentaires fermés sur Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement § permalink

Installation : Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

Installation : Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

David Lafrance, Plan, huile sur toile, 2013, 70

David Lafrance, Plan, huile sur toile, 2013, 70″ x 56″

David Lafrance, Pas de voisins, 2013, huile sur toile, oil on canvas, 18

David Lafrance, Pas de voisins, 2013, huile sur toile, oil on canvas, 18″ x 24″

Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

Trevor Gould, David Lafrance, Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

Trevor Gould, God's Window I (détail), 2012, aquarelle et chrome sur papier, watercolor and chrome on paper, 20

Trevor Gould, God’s Window I (détail), 2012, aquarelle et chrome sur papier, watercolor and chrome on paper, 20″ x 14″

Trevor Gould, God's Window (détail IV), 2012, aquarelle et chrome sur papier, watercolor and chrome on paper, 20

Trevor Gould, God’s Window (détail IV), 2012, aquarelle et chrome sur papier, watercolor and chrome on paper, 20″ x 14″

Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

Alain Paiement, Galerie Hugues Charbonneau, 2013 (photo : Éliane Excoffier)

Alain Paiement, Doubles lunes, (stéréoscopies asynchrones), 2012 épreuve digitale sur papier hahnemüller photo rag baryta monté sur alupanel digital print on hahnemüller photo rag baryta paper mounted on alupanel, éd 5, 18

Alain Paiement, Doubles lunes, (stéréoscopies asynchrones), 2012 épreuve digitale sur papier hahnemüller photo rag baryta monté sur alupanel digital print on hahnemüller photo rag baryta paper mounted on alupanel, éd 5, 18″ x 18″

Where Am I?

You are currently browsing entries tagged with alain paiement at Galerie Hugues Charbonneau.