Facebook
Instagram

Alain Paiement

Alain Paiement YULFLY, 2016 Impression numérique sur papier coton archive  Digital print on archival cotton rag paper Éd. 5 Image : 142 x 182cm (56” x 71 3/4”) Papier_Paper : 152,5 x 190,5 cm (60” x 75”)

Alain Paiement
YULFLY, 2016
Impression numérique sur papier coton archive
Digital print on archival cotton rag paper
Éd. 5
Image : 142 x 182cm (56” x 71 3/4”)
Papier_Paper : 152,5 x 190,5 cm (60” x 75”)

Alain Paiement Voisinage contextuel, 2016 Impression numérique sur papier coton archive Digital print on archival cotton paper Image : 142 x 213 cm (55,9” x 83,9”)  Papier_paper : 152 x 223 cm (60” x 88”)

Alain Paiement
Voisinage contextuel, 2016
Impression numérique sur papier coton archive
Digital print on archival cotton paper
Image : 142 x 213 cm (55,9” x 83,9”)
Papier_paper : 152 x 223 cm (60” x 88”)

Alain Paiement, Pluriels, 2015 Impression jet d’encre sur polyester Ink jet prin on polyester 248 x 312 cm (98 ‘’ x 123 3/4 ‘’)

Alain Paiement, Pluriels, 2015
Impression jet d’encre sur polyester
Ink jet prin on polyester 248 x 312 cm (98 ‘’ x 123 3/4 ‘’)

Alain Paiement Instantanés, peut-être (exposition solo) Instants, Maybe (solo exhibition) 2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement
Instantanés, peut-être (exposition solo)
Instants, Maybe (solo exhibition)
2015, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement Fatras, 2015 Transfert sur aluminium Transfer on aluminium Éd. 2 296 x 383 cm (116 1/2” x 150 3/4”)

Alain Paiement
Fatras, 2015
Transfert sur aluminium
Transfer on aluminium
Éd. 2
296 x 383 cm (116 1/2” x 150 3/4”)

Alain Paiement Images en limbes, 2015 Impression numérique sur papier archive Digital print on archival paper Éd. 5 111 x 179 cm (43 3/4” x 70 1/2”)

Alain Paiement
Images en limbes, 2015
Impression numérique sur papier archive
Digital print on archival paper
Éd. 5
111 x 179 cm (43 3/4” x 70 1/2”)

Démarche

Figure phare de la photographie contemporaine au Canada, Alain Paiement traduit en images, depuis près de trente-cinq ans, ses recherches sur les possibilités de déploiement de ce médium à travers l’espace et le temps. Ses installations et séries photographiques ainsi que son travail vidéo explorent le potentiel que recèlent des jeux de perspectives, de télescopage et de balayage pour sonder la relation entre le sujet percevant et son environnement en constante redéfinition.

Au fil de sa carrière, Alain Paiement s’est entre autres intéressé à la représentation du monde en mouvement à une échelle « micro », par l’entremise de vue aérienne (mappings) cartographiant des architectures, et à une échelle « macro » en représentant les révolutions des astres solaires et lunaires au moyen de procédés d’échantillonnage. Récemment, il a créé des assemblages numériques à partir d’imagerie médicale ou scientifique puisée notamment dans les bases de données en libre accès sur Internet de la NASA. Son attention s’est aussi tournée vers les profondeurs océaniques pour capter en vidéo l’hypnotique ballet des méduses lunes ou la dérive des morceaux de glace sur le fleuve Saint-Laurent. Parallèlement aux réanimations de plans fixes ou aux effets de fausses stéréoscopies et de boucles infinies, ce dernier corpus sous-tend un commentaire écologique sur la menace grandissante du réchauffement climatique.

Les recherches actuelles d’Alain Paiement sont motivées par des questions de temporalités, par des problématiques d’être au temps. Le travail photographique qui en résulte, montré dans l’exposition Instantanés, peut-être (2015) à la Galerie Hugues Charbonneau,fait se croiser différentes temporalités à même le processus de création (photographies anciennes vs manipulations récentes, par exemple). Ces œuvres ouvrent un riche espace de réflexion sur l’instantanéité qui caractérise le régime culturel actuel ou encore sur le présentisme qui marque peut-être la relation au passé et au futur de la société contemporaine.

Alain Paiement, Irréversibles (vue d'installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d’installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d'installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d’installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d'installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement, Irréversibles (vue d’installation _ installation view), 2014, Galerie Hugues Charbonneau, Montréal, Canada

Alain Paiement Doubles lunes, (stéréoscopies asynchrones) 2012 Épreuve numérique aux pigments montée sur alupanel Digital pigment print mounted on alupanel Éd. 5 + 1ÉA_AP 46 x 46 cm (18” x 18”)

Alain Paiement
Doubles lunes, (stéréoscopies asynchrones)
2012
Épreuve numérique aux pigments montée sur alupanel
Digital pigment print mounted on alupanel
Éd. 5 + 1ÉA_AP
46 x 46 cm (18” x 18”)

Biographie

Alain Paiement (n. 1960) détient un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal où il est professeur en photographie à l’École des arts visuels depuis 2005.

Le travail d’Alain Paiement a fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives à travers le Canada et les États-Unis en plus d’être présenté en Europe, en Amérique latine et en Asie depuis les années 1980. Sa pratique est documentée internationalement dans près d’une centaine de catalogues d’exposition, monographies en art et articles de journaux ou de périodiques spécialisés. Il a également réalisé de nombreuses œuvres d’art public au Québec, dont la monumentale Tessellations sans fin (2012) dans les halls du Centre de recherche du CHUM à Montréal.

Alain Paiement a reçu plusieurs prix en photographie contemporaine et a notamment été finaliste du prestigieux ScotiaBank Photo Award en 2012. Il figure au sein de collections institutionnelles et privées majeures en Belgique, en Espagne, aux États-Unis et au Canada, où il est entre autres présent au Musée d’art contemporain de Montréal, au Musée des beaux-arts de Montréal, au Musée national des beaux-arts du Québec, au Centre canadien d’architecture (CCA), Montréal, ainsi qu’au Musée canadien de la photographie contemporaine, Ottawa. Alain Paiement est représenté par la Galerie Hugues Charbonneau à Montréal. Il vit et travaille à Montréal.

Alain Paiement Arrangement According to Nature (Monsieur), 2010 Impression digitale Digital print Édition 5 122 x 165 cm (48” x 65”)

Alain Paiement
Arrangement According to Nature (Monsieur), 2010
Impression digitale
Digital print
Édition 5
122 x 165 cm (48” x 65”)

Alain Paiement Arrangement According to Nature (Madame), 2010 Impression digitale Digital print Édition 5 122 x 165 cm (48” x 65”)

Alain Paiement
Arrangement According to Nature (Madame), 2010
Impression digitale
Digital print
Édition 5
122 x 165 cm (48” x 65”)

Alain Paiement Fractal Palace, 2001 Impression archive au jet d’encre  Archival inkjet  print Édition 3 122 x 137 cm (48” x 54”)

Alain Paiement
Fractal Palace, 2001
Impression archive au jet d’encre
Archival inkjet print
Édition 3
122 x 137 cm (48” x 54”)

Alain Paiement Diamant (version plane), 1999  Jet d'encre, papier semimat, montage carton et plexi Ink jet print, semi-matt paper, mounted on board and plexi Édition 3 165 x 110 cm (65 x 43 1/4”)

Alain Paiement
Diamant (version plane), 1999
Jet d’encre, papier semimat, montage carton et plexi
Ink jet print, semi-matt paper, mounted on board and plexi
Édition 3
165 x 110 cm (65 x 43 1/4”)

Alain Paiement Grand Amphithéâtre - According to Horizon, 1989 Épreuve gélatino-argentique  Gelatin silver photograph 30” x 50” x 4”

Alain Paiement
Grand Amphithéâtre – According to Horizon, 1989
Épreuve gélatino-argentique
Gelatin silver photograph
30” x 50” x 4”