fbpx

Maria Hupfield

Démarche artistique

L’artiste transdisciplinaire Maria Hupfield active ses créations lors de performances en direct. Elle génère des moments partagés qui ouvrent des espaces de possibilités et de nouveaux récits. Dans son travail, ces moments de connexion sont rappelés et matérialisés par des créations de feutre industriel codifiées, recodées, cousues à la main et portées sur le corps. Membre urbaine du peuple Anishinaabe de la Première Nation Wasauksing en Ontario, vivant hors réserve, Hupfield est profondément investie dans l’intersectionalité, les féminismes autochtones, les collaborations, l’artisanat et le textile.

Biographie

Maria Hupfield est la première lauréate de la nouvelle bourse Bordelands 2020-2022 pour son projet Breaking Protocol au Vera List Center for Art and Politics de la New School et du Center for the Imagination in the Bordelands de l’Arizona State University. En 2018, elle a reçu le Prix de la Fondation Hnatyshyn pour les arts visuels remis à un artiste du Canada à mi-carrière en reconnaissance de l’excellence et de l’innovation de son travail. Ses projets précédents présentés à la Galerie Hugues Charbonneau comprennent une série de soirées de performances collaboratives, Performance Lab, en 2015 ainsi qu’une installation transdisciplinaire, Stay Golden, en 2017. Hupfield a exposé et interprété son travail dans le cadre de son exposition individuelle itinérante The One Who Keeps Giving/Celle qui continue de donner (organisée par The Power Plant à Toronto) en 2017-2018 et de son solo Nine Years Towards the Sun au Heard Museum à Phoenix en 2019-2020. Elle a également présenté son travail, entre autres, au Musée d’art contemporain de Montréal, au NOMAM de Zurich, au Musée des beaux-arts de Montréal, à la Galerie de l’UQAM, au New York Smithsonian Museum of the American Indian, au New York Museum of art and Design, à la BRIC House Gallery, au Bronx Museum, au Boston Museum of Fine Arts, au Site Santa Fe et au Musée des beaux-arts du Canada. Elle est copropriétaire du Native Art Department International avec son mari, l’artiste Jason Lujan, et membre du Indigenous Kinship Collective NYC.