fbpx

Moridja Kitenge Banza

Démarche artistique

Artiste multidisciplinaire, je m’exprime à travers la peinture, la photographie, la vidéo, le dessin et l’installation.

Ma démarche artistique se situe entre la réalité et la fiction, moyen par lequel j’interroge l’histoire, la mémoire et l’identité des lieux où j’habite ou que j’ai habité en lien avec la place que j’occupe dans ceux-ci. À travers mes œuvres, je confonds intentionnellement réalité et fiction afin de perturber les récits hégémoniques et de créer des espaces où le discours marginal peut exister. 

En puisant dans les réalités actuelles ou anciennes, j’organise, assemble, trace des figures, revisite des parties de mon histoire, en me réappropriant les codes des représentations religieuses, culturelles, politiques, sociales et économiques dans le but de mettre en lumière les contradictions qui construisent mes identités. Ainsi, je fabrique mes propres outils pour mieux investir le territoire de l’autre dans le but de nourrir tous ces domaines de recherche qui inspirent ma pratique.

 

Biographie

Moridja Kitenge Banza est un artiste canadien d’origine congolaise, né à Kinshasa en 1980 en République démocratique du Congo. Il est diplômé de l’Académie des beaux-arts de Kinshasa, de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole ainsi que de la faculté des Sciences humaines et sociales de l’Université de La Rochelle.  En 2010, il reçoit Grand Prix Léopold Senghor de La Biennale de l’Art africain contemporain, DAK’ART, pour la vidéo Hymne à nous et son installation De 1848 à nos jours. Il a reçu le Prix Sobey 2020 aux côtés de 25 autres finalistes dans le contexte de la pandémie du COVID. Le Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO) présente actuellement une exposition individuelle de l’artiste intitulée « Et la lumière fut ». Son travail a précédemment notamment été présenté au Musée Dauphinois (Grenoble, France), au Museum of Contemporary Art (Rosklide, Danemark), à la Arndt Gallery et la Ngbk (Berlin, Allemagne), à la Biennale Internationale de Casablanca (Casablanca, Maroc), à la Fondation Attijariwafa bank (Casablanca, Maroc), à la Fondation Blachère (Apt, France),  au Musée des beaux-arts de Montréal (Montréal, Canada), à la Fondation Phi (Montréal, Canada), au Musée d’art contemporain de Montréal (Montréal, Canada) et au Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa, Canada). On compte des oeuvres de l’artistes dans les collections du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO) ainsi que dans de nombreuses collections corporatives telles BMO, la Caisse de dépôt et de placement du Québec, RBC et TD Bank Corporate Art Collection.