Facebook
Instagram

Guillaume Adjutor Provost : Chambre réverbérante

avril 14th, 2019 § 0 comments § permalink

Vernissage le 17 avril de 17h à 19h

Guillaume Adjutor Provost, Sans titre (flux 03.05), 2019
Encre sur papier
Ink on paper
29,7 x 21 cm (11,7” x 8,3”)

Pour sa deuxième exposition à la Galerie Hugues Charbonneau, Chambre réverbérante, Guillaume Adjutor Provost présente une sélection de dessins issus de sa série intitulée Flux(2018-2019). Ces images résultent d’un nombre de séances de dessin automatique où chaque pièce a été exécutée au cours de plusieurs heures consécutives. Durant leur création nocturne, Provost se trouvait dans un état de consciencealtérée provoqué par autohypnose, un état hypnagogiquequi lui permet une libre exploration intérieure. Il compare le vocabulaire visuel qui ressort de ce processus à un flux d’information qui découle directement de sa psyché.

À partir des formes et des symboles cachés qui ont émergé lors de cet exercice, Provost a créé deux sculptures qui font écho aux dessins de Flux. Ornés de motifs en émail, Fée du Kapital (Shift de jour)et Fée du Kapita (Shift de nuit), représentent deux paires de pieds habillés de bottes et de tissus. L’énergie de ces pieds démembrés dans l’espace crée une tension ambiante qui semble évoquer la présenced’esprits. Pour l’artiste, ces « ancres » symbolisent à la fois un systèmeen déconstruction et la base d’un nouvel ordre.

Chambre réverbérantedécoule du désir actuel de Guillaume Adjutor Provost de produire un travail qui s’éloigne de la référentialité pour accéder aux processus internes bruts de la conscience et, du même élan, d’exposer nos relations à l’occupation continuelle et invisible intrinsèque au travail d’artiste.

Guillaume Adjutor Provost est né à Gatineau en 1987. Il vit et travaille à Montréal où il a complété un doctorat en étude et pratique des arts à l’UQAM en 2016. Ses recherches portent sur la notion d’art commissarial, à savoir l’utilisation d’approches commissariales comme mode de création.

Récipiendaire de bourses du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada, de l’OJIQ, de la SODEC, le travail de Guillaume Adjutor Provost a été diffusé lors d’expositions solos et collectives au Canada, en France, en Allemagne, en Autriche, en Belgique et en Suisse. Parallèlement, sa pratique a été soulignée par l’attribution de la bourse Jean-Claude Rochefort et du prix Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain. Depuis l’automne 2016, il bénéficie d’un atelier à la Fonderie Darling où il présente actuellement une exposition individuelle intitulée Vapeurs en conversation avec Julie Tremble et Guillaume B.B. (commissare: Ji-Yoon Han). En 2018, Provost a présenté une exposition individuelle à Bikini à Lyon, a participé à des expositions de groupe à Critical Distance (Toronto) et Tap Art Space (Montréal) et à complété une résidence de recherche à la fondation Rupert à Vilnius en Lituanie.

Situation #7 : David Lafrance : Rendez-vous inédit dans l’aile fantôme

août 16th, 2017 § 0 comments § permalink

Porte d’entrée : 6217 rue Henri-Julien

David Lafrance
Atelier rouge (série Peur de perdre)
2015
Huile sur panneau
Oil on panel
20 x 25,5 cm (8” x 10”)

Mercredi le 23 août prochain, de 10h à 22h, David Lafrance a le plaisir de vous convier à son atelier situé dans l’aile fantôme du 305 rue de Bellechasse.  S’inscrivant dans le cadre de notre programmation estivale intitulée « 8 situations : 8 artistes », ce rendez-vous d’exception sera l’occasion de revisiter sa production artistique et des archives des 20 dernières années (1997-2017).

David Lafrance
Étude pour Atlas No 2
2014
Peinture à l’acrylique sur madrier de ferme sculpté
Acrylic paint on sculpted recycled wood
35.5 x 10 x 18 cm (14” x 4” x 7”)

Une installation d’œuvres rendra hommage à son lieu de travail de prédilection. Plusieurs peintures, dessins, gravures, aquarelles, esquisses, études et certaines œuvres inédites seront disponibles à des fins d’acquisition. Cette rencontre sera aussi le moment d’échanger librement avec les agents du milieu artistique présents (artistes, photographes, galeristes) dans une ambiance chaleureuse, à l’image de David Lafrance.

David Lafrance
Force
2003
Huile sur toile
Oil on canvas
198 x 259 cm (78” x 102”)

Au sujet de David Lafrance

David Lafrance (n. 1976) détient un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia à Montréal (2001). Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions et biennales au Canada, aux États-Unis et en France. Parmi ses expositions individuelles récentes, soulignons celles au Ceaac (2015), Strasbourg; à la Galerie Hugues Charbonneau (2014); à l’Œil de Poisson (2014), Québec; et au Musée régional de Rimouski (2012), qui lui a valu le prix de la « meilleure exposition hors Montréal » au Gala des arts visuels de l’AGAC. Récemment, il a pris part à différentes expositions collectives, notamment au Musée des beaux-arts de Montréal (2015), à l’Œil de Poisson (2015), à Art action Actuel, Saint-Jean-sur-Richelieu (2013), et au Centre d’art L’écart, Rouyn-Noranda (2013).

David Lafrance
M’as tu oublier 07
2003
Graphite sur papier
Graphite on paper
55,88 x 76,2 (22” x 30”)

Ses œuvres sont présentes dans plusieurs collections privées et publiques, dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec (CPOA), de la Bibliothèque nationale du Québec, de la Galerie Leonard et Bina Ellen, Montréal, de Lotto Québec, Hydro-Québec, du Mouvement Desjardins, de Blakes et des Studios Apollo.

David Lafrance
Les sinistrés
2011
Huile sur toile
Oil on canvas
107 x 122 cm (42” x 48”)

David Lafrance
En ordre d’apparition 01
2016
Huile sur toile
Oil on canvas
122 x 102 cm (48” x 40”)

Save

Save

Where Am I?

You are currently browsing entries tagged with dessin at Galerie Hugues Charbonneau.