Facebook
Instagram
9 septembre au 21 octobre 2017

Performance via la caméra – Maria Hupfield et Lum-Desranleau

Dans le cadre de MOMENTA | Biennale de l’image

Exposition de groupe des artistes Maria Hupfield, Chloë Lum et Yannick Desranleau

Vernissage : 9 septembre, de 15h à 17h, en présence des artistes

À la Galerie Hugues Charbonneau

Maria Hupfield
Waasechign, 2017
Impression numérique sur tissu
Digital print on fabric
3,05 x 5,49 mètres (10’ x 18’)

À l’occasion de MOMENTA | Biennale de l’image, le nouvel intitulé du Mois de la Photo à Montréal, la galerie Hugues Charbonneau est ravie de présenter l’exposition de groupe Performance via la caméra. Ami Barak, le commissaire invité de l’édition 2017 de la biennale, a choisi d’explorer le statut de la représentation fixe ou en mouvement à travers la question : De quoi l’image est-elle le nom? Selon lui, l’omniprésence des nouveaux médias dans la vie quotidienne contribue à rendre flou la notion de la photographie comme témoin du réel puisqu’elle est plus que jamais fantasmée par son auteur.

En tant que lieu d’exposition satellite de MOMENTA, il paraissait tout à fait à propos de présenter les œuvres/bannières de Maria Hupfield et du duo Chloë Lum et Yannick Desranleau en ce qu’elles explorent de façon singulière des questions relatives au traitement de l’image contemporaine. Plus précisément, les bannières issues des performances de ces artistes traduisent non pas une photographie de type documentaire, mais davantage une esthétique élaborée de façon préméditée via la caméra. Ici, le langage visuel est mis en évidence à la fois par la retouche photo et la mise en scène d’éléments portant à la réflexion.

Chloë Lum & Yannick Desranleau
I really I want Time for A lie – Time for
Jet d’encre sur toile, oeillets
Inkjet on canvas, grommets
Éd. 1/3 (+1 AP)
132 x 196 cm (52” x 77”)

C’est en ce sens que Hupfield reconstruit numériquement un effet miroir à l’intérieur de l’image dans laquelle elle se met en jeu dans Waaschign et Portal. Cette fonction optique a pour but d’accentuer l’idée d’hommage intergénérationnel présente dans les œuvres de l’artiste. I really / I want / Time for / A lie, produit par Lum et Desranleau durant un séjour au Qatar, met en scène stratégiquement portraits et manuscrits de sorte à engendrer un effet de présence et d’absence relatant les concepts essentiels aux traditions picturales locales.

Les œuvres de Hupfield, Lum et Desranleau suggèrent des images orchestrées qui rappellent, à certains égards, le caractère construit d’une bannière d’affichage usuelle. Conçue pour résister aux intempéries et être perceptible de loin, la bannière cède toutefois une partie de ses fonctions originales à l’intérieur d’un contexte d’exposition. Celles présentées à la galerie surchargent littéralement l’espace et provoque en ce lieu un effet immersif.

Chloë Lum & Yannick Desranleau
I really I want Time for A lie – I want
Jet d’encre sur toile, oeillets
Inkjet on canvas, grommets
Éd. 1/3 (+1 AP)
132 x 175 cm (52” x 69”)

mariahupfield.wordpress.com

lum-desranleau.com

What's this?

You are currently reading Performance via la caméra – Maria Hupfield et Lum-Desranleau at Galerie Hugues Charbonneau.

meta